Far aux pruneaux

Le far aux pruneaux est un dessert breton ressemblant au clafoutis. Il n’a qu’un défaut : il est très riche en beurre. On peut toutefois adapter la recette traditionnelle pour en faire un gâteau un peu plus léger que l’original, mais toujours aussi fondant et parfumé.

Pour 8 personnes :

– 500 g de pruneaux secs
– 5 cl de rhum
– 200 g de farine
– 60 g de sucre en poudre
– 4 oeufs entiers
– 50 cl de lait
– 1 pincée de sel
– du beurre pour le moule

Rincez rapidement les pruneaux sous l’eau froide. Déposez-les dans un saladier.
Faites bouillir un litre d’eau. Versez-la sur les pruneaux. Ajoutez le rhum.
Recouvrez d’un torchon et laissez reposer une heure environ afin que les pruneaux se réhydratent.

Préchauffez le four à 180° (th.6).

Versez la farine dans un saladier, faites un puits au centre et ajoutez le sucre et le sel.
Battez les oeufs en omelette et ajoutez-les à la pâte. Mélangez bien.

Versez le lait dans une casserole et amenez-le à ébullition.
Versez-le en filet sur le mélange  farine-sucre-oeufs, sans cesser de mélanger jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène (il est normal qu’elle paraisse très liquide).

Egouttez les pruneaux.
Beurrez un plat à bords hauts allant au four (ou une feuille de papier sulfurisé). Répartir les pruneaux dans le fond de ce plat.
Versez la pâte sur les pruneaux.

Faire cuire à 180° (th.6) pendant 40 minutes environ, jusqu’à ce que le far soit bien doré.

A table!
Le far se déguste tiède ou froid, accompagné d’un verre de cidre brut.
Il sera encore meilleur préparé la veille.

Version Popote :
Les pâtes très liquides telles que celle-ci ont tendance à faire des grumeaux. Pour les éviter, il faut utiliser un fouet à main ou, encore plus efficace, passer rapidement la pâte au mixeur.

Thanks! You've already liked this